Nouveau Blog à vocation missionnaire pour les jeunes, animé par la Famille Missionnaire de Notre-Dame

En ce temps d'épreuve accrochons nous au chapelet

Bien chers jeunes amis,

C’est le mois de Marie, c’est le mois le plus beau ! Gardons en mémoire cette conviction de ceux qui nous ont transmis la Foi et ayons une confiance plus grande, plus filiale et plus affectueuse envers la Vierge Marie. Comme nous l’écrivons dans la Consigne de cordée, nous ne pouvons pas rester indifférents devant les tragédies qui se vivent actuellement dans le monde. Que de souffrances ! Que d’épreuves ! Nous n’oublions pas, cependant, les grâces du temps pascal. Jésus est le Vivant, le Vainqueur. Par Sa Résurrection, Il a définitivement triomphé de Satan, du péché et de la mort. En ces temps troublés, ne doutons pas. N’ayons pas honte de Jésus, n’ayons pas peur de dire que nous sommes chrétiens, fils et filles de l’Eglise ! Nos frères martyrs, coptes, éthiopiens et les 147 jeunes du Kenya ont été courageux pour témoigner de Jésus jusqu’au martyre. La Puissance de Notre-Seigneur s’est déployée dans leur faiblesse. Organisons des groupes de chapelet pour gagner la paix. Je vous bénis affectueusement et je vous assure de la prière et de l’affection de Mère Magdeleine.

Père Bernard

Prendre le temps de prier en famille

Pour écouter et accepter l’appel de Dieu, pour préparer une maison à Jésus, vous devez être en mesure de vous reposer dans le Seigneur. Vous devez trouver le temps, chaque jour, de vous reposer dans le Seigneur pour prier. Prier c’est reposer en Dieu. Mais vous pourriez me dire : Saint-Père, nous le savons ; je voudrais prier, mais il y a tant de travail à accomplir ! Je dois prendre soin de mes enfants ; j’ai les travaux de la maison ; je suis trop fatigué même pour bien dormir. C’est vrai. Cela pourrait être vrai, mais si nous ne prions pas, nous ne connaîtrons jamais la chose la plus importante de toutes : la volonté de Dieu pour nous. Et dans toute notre activité, nos occupations, avec notre prière nous accomplirons toute chose.

La vie religieuse, c'est JESUS ! Témoignage de vocation d'un frère

A l'occasion de l'année de la vie consacrée, frère Joseph Domini, religieux de la Famille Missionnaire de Notre-Dame, témoigne de sa joie d’être consacré.

Une année sainte de la Miséricorde Divine !



La Mission de l’Eglise est d’être témoins de la Miséricorde divine. C'est bien ce que veut proclamer notre pape François en annonçant une année sainte de la Miséricorde du 8 décembre prochain à la solennité du Christ Roi de novembre 2016 :

« J’ai souvent pensé à la façon dont l’Eglise peut rendre plus évidente sa mission d’être témoin de la miséricorde. C’est un chemin qui commence par une conversion spirituelle; et nous devons faire ce chemin. C’est pourquoi j’ai décidé de promulguer un Jubilé extraordinaire ayant en son centre la miséricorde de Dieu Ce sera une Année Sainte de la Miséricorde. Nous voulons la vivre à la lumière de la parole du Seigneur : « Soyez miséricordieux comme votre Père » (cf. Luc 6,36).».

Le but de cette Année Sainte ne sera pas d’abord de fêter la Miséricorde mais d’y recourir plus largement par une démarche de conversion personnelle qui passe, notamment par la réception du sacrement de la Miséricorde qu’est la confession.

C’est pour encourager cela que notre pape a voulu participer pour la deuxième année aux 24 heures de prière pour le Seigneur, initiative qui propose le sacrement de pénitence durant 24 h non stop dans les églises de Rome et de nombreux diocèses dans le monde.

Vivons notre Triduum Pascal les yeux et le coeur tournés vers Jésus !

Bien chers jeunes amis, Notre consigne de cordée commence avec le début du Triduum pascal, le sommet de l’Année liturgique, les jours les plus importants de notre année. Vivons ces jours, les yeux et le coeur tournés vers Jésus qui institue l’Eucharistie et vit sa Passion de souffrance et d’amour pour nous libérer de l’esclavage du péché, du mal et de Satan. Le Triduum pascal ne se conclut pas le Vendredi Saint par la mort de Jésus. S’il se concluait ainsi, il n’aurait aucun sens ! Il se conclut le dimanche de Pâques où Jésus, par Sa Résurrection, manifeste Sa Puissance divine. Il est le Vainqueur, le Vivant à jamais et Il nous fait participer à Sa Résurrection. Il nous permet de mourir, avec Lui, au péché et de vivre, avec Lui, d’une vie nouvelle: la vie des enfants de Dieu dans la joie et l’amour !

Notre consigne de cordée est inspirée par le dernier livre du Cardinal Sarah : Dieu ou rien ! Cette consigne vous éclairera, je l’espère, et vous permettra de vivre nos temps difficiles dans la sérénité et la paix du coeur, tout en compatissant à la souffrance de tant de contemporains éprouvés.

Je vous bénis affectueusement et vous assure des prières et de l’affection de Mère Magdeleine en vous invitant à être les témoins enthousiastes de Jésus ressuscité. Père Bernard

Témoignage : à Cannes le temps d'une retraite

Venus prendre un WE de retraite spirituelle début mars, le jeune groupe de prière "Esh Elohim" a été conquis. Johanna a tenu à témoigner de sa joie...

La foi n’est pas le ressenti, c’est une lumière supérieure !

Comptant actuellement 13 foyers en France, 1 foyer en Allemagne et un autre à Rome, la Famille Missionnaire de Notre Dame (FMND) se veut être une « famille religieuse au service de l’Église pour l’éducation des cœurs ». Un lieu de recueillement, où les cœurs trouvent du réconfort et s’apaisent.
C’est dans le foyer de Cannes, à la villa Saint- Benoît que notre groupe de prière « Esh Elohim » - le feu de Dieu en hébreu - s’est retrouvé le temps d’une Retraite…

Prions plus que jamais pour les chrétiens du Moyen Orient

Nous remercions vivement Monsieur de Longchamp, responsable de l'AED sur le Morbihan d'accepter que nous publiions son introduction au chapelet pour l' Eglise en détresse dans la paroisse St Pie X de Vannes, le 23 mars 2015 Vous pourrez retrouver chaque mois, sur Génération Missionnaire, sa présentation de l'actualité de l'Eglise en détresse et persécutée dans le monde...

Merci, et bienvenue à ceux qui s’associent à nous, ici et de chez eux ; merci aux communautés paroissiales, aux P. Paul et P. Benoit, et merci à la Famille Missionnaire de ND pour leur présence et leur accompagnement.

Selon Marc Fromager, Directeur de l’AED, « une constante dans le témoignage de nos invités cette année (aux Nuits des Témoins) a été d’analyser la violence dont les chrétiens étaient victimes à travers le prisme de trois effets :

  • le radicalisme islamique de groupes terroristes (Etat islamique, Boko Haram),
  • la responsabilité – au moins passive – de l’Occident
  • et enfin le mystère du Mal qui s’acharne sur des victimes innocentes, configurées au Christ dans sa Passion.Tous ont également évoqué le fait que cette solidarité spirituelle et financière des personnes venues les écouter étaient une réponse à ce Mal…».

Les épreuves, et les urgences, submergent le monde entier ; ce soir, je ne mentionne qu’une région, mais c’est peut-être aussi un symbole :

St Joseph, homme fort et silencieux


Je voudrais aussi vous dire une chose personnelle. J’aime beaucoup saint Joseph parce c’est un homme fort et silencieux. Et sur mon bureau j’ai une image de saint Joseph en train de dormir ; et en dormant il prend soin de l’Église ! Oui, il peut le faire, nous le savons. Et quand j’ai un problème, une difficulté, j’écris un billet et je le mets sous saint Joseph, pour qu’il le rêve. Cela veut dire : qu’il prie pour ce problème !

Pape François aux familles rassemblées à Manille le 16 janvier 2015

Donner un témoignage d'intégrité

Vous êtes appelés à donner un bon exemple, exemple d’intégrité. Naturellement, en le faisant, vous devrez affronter des oppositions et des critiques, le découragement et même le ridicule. Mais vous avez reçu un don qui vous permet de dépasser ces difficultés. C’est le don de l’Esprit Saint. Si vous nourrissez ce don par la prière quotidienne et puisez la force dans la participation à l’Eucharistie, vous serez en mesure d’atteindre cette grandeur morale à laquelle Jésus vous appelle. Vous deviendrez aussi une boussole pour vos amis qui sont en recherche. Je pense spécialement à ces jeunes qui ont la tentation de perdre l’espérance, d’abandonner leur idéaux élevés, de quitter l’école ou de vivre au jour le jour dans les rues.
Il est donc essentiel de ne pas perdre votre intégrité ! Ne compromettez pas vos idéaux ! Ne cédez pas aux tentations contre la bonté, la sainteté, le courage et la pureté ! Relevez le défi ! Avec le Christ, vous serez – vraiment vous l’êtes déjà – des artisans d’une culture renouvelée et plus juste.

Pape François aux jeunes rassemblés à Manille, le 18 janvier 2015

Actualité de l'Eglise en Irak et en Inde

Nous remercions vivement Monsieur de Longchamp, responsable de l'AED sur le Morbihan d'accepter que nous publiions son introduction au chapelet pour l' Eglise en détresse dans la paroisse St Pie X de Vannes, le 23 février 2015 Vous pourrez retrouver chaque mois, sur Génération Missionnaire, sa présentation de l'actualité de l'Eglise en détresse et persécutée dans le monde...

Merci, et bienvenue à ceux qui s’associent à nous, ici et de chez eux ; merci aux communautés paroissiales, aux P. Paul et P. Benoit, et merci à la Famille Missionnaire de ND pour leur présence et leur accompagnement.

A côté des chrétiens persécutés, et ainsi éprouvés - durement - dans leur Foi, il nous revient, par la prière et le partage, de faire preuve de notre Charité.

COMPASSION

En Irak : Au terme d’une visite de l’AED en Irak fin Janvier / début Février, un responsable résume : « C’est une course contre la montre.» Suite à une attaque de l’ « Etat Islamique » sur Kirkouk, au Kurdistan, des familles d’exilés irakiens, réfugiées dans un premier temps dans cette ville, ont à nouveau pris la fuite, abandonnant « tout », un tout qui serait bien peu à nos yeux : qu’avaient-ils sauvé dans leur exil ? En moyenne, les autorités religieuses locales estiment que 6 familles chrétiennes quittent l’Irak chaque jour : cela signifie peut-être 200 000 personnes en une année. A ce rythme, l’Irak n’aurait plus aucun chrétien d’ici 3 ans…

Entrons dans le mois de mars avec le désir de consoler Jésus

Bien chers jeunes amis, vivons bien ce mois de mars avec le grand désir de consoler Jésus et de nous préparer à la Semaine Sainte et au Triduum pascal, le Sommet de l’Année liturgique. Puisse le témoignage des martyrs coptes dont nous parlons dans la consigne de cordée nous obtenir des grâces de courage et d’amour. Ils n’ont pas apostasié et l’Esprit Saint leur a donné la force d’être témoins de Jésus jusqu’au martyre. Ils étaient jeunes (25 à 35 ans) ! Ils sont, aujourd’hui, des saints du Ciel ! Le témoignage de ces martyrs ne doit pas susciter peur et angoisse, mais plutôt confiance en la Puissance du Coeur de Jésus qui se déploie dans notre faiblesse. Mère Marie-Augusta disait: si vous croyez, si vous croyez, vous verrez la Puissance du Coeur de Jésus. Ayons confiance : Jésus est là et Notre-Dame des Neiges nous guide pas à pas. Laissons l’Esprit-Saint agir en nous et soyons, en ces temps troublés, des témoins de l’Amour de Dieu. Répétons-le encore à la suite de Mère Marie-Augusta : seul, l’apostolat de l’amour est irrésistible. Comme je le dis dans la consigne de cordée : n’oublions pas de beaucoup prier pour notre Pape François. Il est très courageux. Aidons-le de nos prières. Je vous bénis affectueusement et vous assure des prières et de l’affection de Mère Magdeleine. Père Bernard

Le soin des pauvres : Donnez davantage de vous même !

Un dernier domaine où vous pouvez offrir une contribution vous est particulièrement cher à tous. C’est le soin des pauvres. Nous sommes chrétiens, membres de la famille de Dieu. Chacun de nous, et peu importe si individuellement nous avons beaucoup ou peu, est appelé à tendre la main personnellement et à servir nos frères et nos sœurs dans le besoin. Il y a toujours quelqu’un proche de nous qui a des besoins matériels, psychologiques, spirituels. Le plus grand don que nous puissions leur faire est notre amitié, notre préoccupation, notre tendresse, notre amour pour Jésus. Le recevoir signifie tout avoir; Le donner signifie offrir le don le plus grand de tous.

Beaucoup d’entre vous savent ce que signifie être pauvres. Mais beaucoup d’entre vous ont aussi fait l’expérience de quelque chose du bonheur que Jésus à promis aux “pauvres en esprit” (cf. Mt 5, 3). Je voudrais dire ici une parole d’encouragement et de gratitude à ceux d’entre vous qui ont choisi de suivre notre Seigneur dans sa pauvreté, par la vocation au sacerdoce et à la vie religieuse; en puisant à cette pauvreté, vous vous enrichirez beaucoup. Mais à vous tous, spécialement à ceux qui peuvent faire et donner davantage, je demande : s’il vous plaît, faites davantage ! S’il vous plaît, donnez plus ! Lorsque vous donnez de votre temps, de vos talents et de vos ressources à beaucoup de personnes nécessiteuses qui vivent aux marges, vous faites une différence. C’est une différence qui est si désespérément nécessaire, et pour laquelle vous serez largement récompensés par le Seigneur. Parce que, comme il a dit : « Tu auras un trésor au ciel » (Mc 10, 21).

Pape François aux jeunes, à Manille, le 18 janvier 2015

Un démocratie sans valeur se transforme en totalitarisme

"S'il n'existe aucune vérité dernière qui guide et oriente l'action politique, les idées et les convictions peuvent être facilement exploitées au profit du pouvoir. Une démocratie sans valeurs se transforme facilement en un totalitarisme déclaré ou sournois, comme le montre l'histoire. "

Jean Paul II, encyclique Veritatis Splendor n°101

Offrande de sa journée de ste Thérèse de Lisieux

Mon Dieu, je vous offre toutes les actions que je vais faire aujourd’hui, dans les intentions et pour la gloire du Cœur Sacré de Jésus ; je veux sanctifier les battements de mon cœur, mes pensées et mes œuvres les plus simples en les unissant à ses mérites infinis, et réparer mes fautes en les jetant dans la fournaise de son Amour miséricordieux.
Ô mon Dieu ! je vous demande pour moi et pour ceux qui me sont chers la grâce d’accomplir parfaitement votre sainte volonté, d’accepter pour votre Amour les joies et les peines de cette vie passagère afin que nous soyons un jour réunis dans les Cieux pendant toute l’éternité.
Ainsi soit-il

Sainte Thérèse de Lisieux - Prière n°10

La liberté droit fondamental et respect de l'autre

Question d'un journaliste : Dans le respect des différentes religions, jusqu’à quel point peut-on arriver dans la liberté d’expression, qui est elle aussi un droit humain fondamental?

Merci de cette question, elle est intelligente. Je crois que tous les deux sont des droits humains fondamentaux: la liberté religieuse et la liberté d’expression. On ne peut pas... Imaginons... Vous êtes français, allons à Paris! Parlons clairement. On ne peut pas cacher une vérité, qui est que chacun a le droit de pratiquer sa propre religion, sans offenser, librement. C’est ce que nous faisons, que nous voulons tous faire. Deuxièmement, on ne peut pas offenser, faire la guerre, tuer au nom de sa religion, c’est-à-dire au nom de Dieu. Ce qui se passe à présent nous fait un peu... nous étonne. Mais pensons toujours à notre histoire: combien de guerres de religion avons-nous eues! Pensez à la «nuit de la Saint-Barthélémy»... comment comprendre cela? Nous aussi nous avons été pécheurs sur ce point. Mais on ne peut pas tuer au nom de Dieu. Cela est une aberration. Tuer au nom de Dieu est une aberration. Je crois que cela est le principal à propos de la liberté de religion: on doit la pratiquer avec liberté, sans offenser, mais sans imposer ni tuer.

Entrons dans ce carême avec confiance et désir de consoler le coeur de Jésus

Bien chers jeunes amis, préparons-nous à entrer dans le saint temps du carême avec confiance et désir de consoler le Coeur de Jésus. Nous vivons des temps troublés. Que ces temps ne nous portent pas au découragement. Satan s’agite en notre monde, c’est évident, mais gardons confiance : Dieu agit plus puissamment que lui dans les coeurs. Ouvrons nos coeurs à Sa grâce : Sa Puissance se déploiera dans notre faiblesse. Mettons en application l’appel de notre Pape François dans son message de carême : “sortons de nous-mêmes” pour vaincre la mondialisation de l’indifférence ! N’oublions pas les malades et les personnes âgées qui souffrent de la solitude. Ne nous lassons pas enfin de prier et d’agir pour hâter le triomphe du Coeur Immaculé de Marie, préparant la civilisation de l’amour. Je vous bénis affectueusement et vous assure des prières et de l’affection de Mère Magdeleine.

Père Bernard

La Bible est-elle à l'honneur dans ma maison?

"Pour que la famille puisse bien cheminer, avec confiance et espérance, il faut qu’elle soit nourrie par la Parole de Dieu. Alors aujourd’hui, tandis que s’ouvre le synode sur la famille, nous pouvons dire :
-une Bible dans chaque famille !
- Mais Père, nous en avons deux ou trois… - Mais où les avez-vous cachées ?... La Bible n’est pas faite pour être mise dans une bibliothèque, mais pour être gardée à portée de main, pour être lue souvent, chaque jour, aussi bien individuellement qu’ensemble, mari et femme, parents et enfants, par exemple le soir, spécialement le dimanche. Ainsi la famille grandit, chemine, avec la lumière et la force de la Parole de Dieu !

Pape François, Angélus du 5 octobre 2014

Enfant Jésus ma pensée va à tous les enfants qui souffrent

Prière du pape François le jour de Noël

Children of Kabul, Afghanistan

Que Jésus sauve les trop nombreux enfants victimes de violence, faits objet de trafic et de traite des personnes, ou contraints à devenir soldats ; des enfants, tant d’enfants victimes d'abus. Qu’il donne réconfort aux familles des enfants tués au Pakistan la semaine dernière. Qu’il soit proche de tous ceux qui souffrent de maladies, en particulier les victimes de l’épidémie d’Ébola, surtout au Liberia, en Sierra Leone et en Guinée. Tandis qu’avec cœur beaucoup mettent tout en œuvre courageusement pour assister les malades et leurs proches, je renouvelle une invitation pressante à assurer l’assistance et les thérapies nécessaires.

Enfant-Jésus. Ma pensée va à tous les enfants aujourd’hui tués et maltraités, ceux qui le sont avant de voir la lumière, privés de l’amour généreux de leurs parents et enterrés dans l’égoïsme d’une culture qui n’aime pas la vie ; ceux qui sont déplacés à cause des guerres et des persécutions, abusés et exploités sous nos yeux et notre silence complice ; et aux enfants massacrés sous les bombardements, même là où le Fils de Dieu est né. Aujourd’hui encore leur silence impuissant crie sous l’épée de nombreux Hérode. Au-dessus de leur sang plane aujourd’hui l’ombre des Hérode actuels. Vraiment, il y a tant de larmes en ce Noël, avec les larmes de l’Enfant-Jésus !

La vanité est comme un oignon à éplucher : toute sa vie il faut en enlever les feuilles

Le pape François, lors de la messe du 25 septembre 2014 à Sainte-Marthe, a mis en garde contre la vanité, qui est : "comme un oignon à éplucher : toute sa vie il faut en enlever les feuilles". Il méditait le passage du livre de l'Ecclésiaste : « Vanité des vanités, tout est vanité » (Qo 1, 2-11)

Bonne et Sainte année 2015 dans la joie et le courage !

Bien chers jeunes amis,

Nous vous souhaitons une Bonne et Sainte Année 2015. Notre consigne de cordée est un appel au courage. Que sera cette année ? Dieu seul le sait, mais nous avons confiance en Dieu, nous sommes dans ses mains et nous voulons vivre dans l’abandon confiant en Notre-Seigneur. Ce qu’Il attend de nous, c’est la fidélité et le courage ! Alors, n’ayons pas peur d’aller à contre-courant, car, comme vous le découvrirez dans la consigne de cordée, le courage est absolument nécessaire à ceux qui veulent répondre aux appels de notre Pape François. Comment irions-nous à contre-courant sans courage ? Jésus a été courageux, la Vierge Marie, les Saints et les Bons Anges ont été courageux. Demandons à l’Esprit-Saint le don de force, Il nous donnera alors d’être courageux malgré nos faiblesses et nos péchés ! Soyons nombreux le dimanche 25 janvier à Paris pour marcher pour la vie ! Je vous bénis affectueusement et vous assure des prières et de l’affection de Mère Magdeleine. Père Bernard

- page 2 de 21 -