Actualité de l'Eglise

Fil des billets - Fil des commentaires

Nos frères chrétiens d'Orient : un génocide dans le silence de tous

En ce temps de vacances, n'oublions pas de prier pour nos frères chrétiens persécutés dans de nombreux pays d'Afrique et en Orient.
C'est en effet il y a un peu plus d'un an,que, dans la nuit du 6 au 7 août 2014, 12 000 chrétiens ont été chassé de leurs terres, sommés de renier le Christ sous peine de mort ou d'exil. Ils sont partis, sans rien pouvoir emporter.
Très souvent, le pape François a renouvelé sa proximité envers les chrétiens d'Orient, nous appelant sans relâche à ne pas les oublier dans nos prières et il ne cesse d'interpeller la communauté internationale pour que cessent de telles exactions.
Dans une lettre adressée à Mgr Maroun Laham, vicaire patriarcal pour la Jordanie, le pape François a dénoncé "le silence de tous" face à ces persécutions dont sont victimes les minorités religieuses, dont particulièrement les chrétiens :

"J'ai souvent voulu faire entendre la voix des persécutions atroces, inhumaines et inexplicables de ceux qui, surtout parmi les chrétiens, sont victimes du fanatisme et de l'intolérance, souvent sous les yeux et dans le silence de tous. Ils sont les martyrs de notre temps, humiliés et discriminés en raison de leur fidélité à l’Évangile. Un crime inacceptable qui constitue une dérive préoccupante des droits de l'homme les plus essentiels et empêche la richesse de la coexistence entre les peuples, les cultures et les fois. Qu'ils sachent qu'une prière quotidienne s'élève pour eux, en plus de la reconnaissance pour le témoignage qu'ils nous offrent", Le pape a appelé avec force pour que "la communauté internationale ne demeure pas muette et inerte. "

Durant son voyage en Bolivie, (IIème Rencontre mondiale des Mouvements populaire à Santa Cruz), il avait déjà dénoncé :

«Nous voyons avec horreur comment au Moyen-Orient et ailleurs sont persécutés, torturés, beaucoup de frères chrétiens ... dans cette troisième guerre mondiale par morceaux que nous vivons, il y a une espèce de génocide en marche qui doit cesser»

L'oeuvre de l'AED cette année

Nous remercions vivement Monsieur de Longchamp, responsable de l'AED sur le Morbihan d'accepter que nous publiions son introduction au chapelet pour l' Eglise en détresse dans la paroisse St Pie X de Vannes, le 22 juin 2015. Vous pourrez retrouver chaque mois, sur Génération Missionnaire, sa présentation de l'actualité de l'Eglise en détresse et persécutée dans le monde...

Merci, et bienvenue à ceux qui s’associent à nous, ici et de chez eux ; merci aux communautés paroissiales, aux P. Paul et P. Benoit, et merci à la Famille Missionnaire de ND pour leur présence et leur accompagnement.

ACTUALITÉ

Avant la suspension estivale de ces réunions mensuelles, qui pourront reprendre au retour des vacances, je vais donner quelques chiffres pour situer les réalisations de l’AED.

Au titre de l’année 2014, l’Aide à l’Église en Détresse enregistre un record de dons à l’échelle internationale. C’est la première fois depuis sa fondation (1947) que l’AED a dépassé le seuil des 100 millions d’euros de dons annuels, atteignant un montant global de plus de 105 millions d’euros (soit une augmentation de 20% sur 2013) ; 28 millions d’euros ont été reçus en France, soit un bon quart.

Ce total exceptionnel a permis, dans cette année 2014, de soutenir 5 614 « projets pastoraux » dans 145 pays.Parmi eux :

Actualité de l'Eglise en détresse : Pensons à ceux dont on ne parle plus...

Nous remercions vivement Monsieur de Longchamp, responsable de l'AED sur le Morbihan d'accepter que nous publiions son introduction au chapelet pour l' Eglise en détresse dans la paroisse St Pie X de Vannes, le 27 avril 2015. Vous pourrez retrouver chaque mois, sur Génération Missionnaire, sa présentation de l'actualité de l'Eglise en détresse et persécutée dans le monde...

Merci, et bienvenue à ceux qui s’associent à nous, ici et de chez eux ; merci aux communautés paroissiales, aux P. Paul et P. Benoit, et merci à la Famille Missionnaire de ND pour leur présence et leur accompagnement.
Mois après mois, la litanie des persécutions semble ne pas avoir de fin, et parfois même s’étendre à travers des pays toujours plus nombreux, pour atteindre de plus en plus de monde. Qui peut encore se croire à l’abri ?

Une année sainte de la Miséricorde Divine !



La Mission de l’Eglise est d’être témoins de la Miséricorde divine. C'est bien ce que veut proclamer notre pape François en annonçant une année sainte de la Miséricorde du 8 décembre prochain à la solennité du Christ Roi de novembre 2016 :

« J’ai souvent pensé à la façon dont l’Eglise peut rendre plus évidente sa mission d’être témoin de la miséricorde. C’est un chemin qui commence par une conversion spirituelle; et nous devons faire ce chemin. C’est pourquoi j’ai décidé de promulguer un Jubilé extraordinaire ayant en son centre la miséricorde de Dieu Ce sera une Année Sainte de la Miséricorde. Nous voulons la vivre à la lumière de la parole du Seigneur : « Soyez miséricordieux comme votre Père » (cf. Luc 6,36).».

Le but de cette Année Sainte ne sera pas d’abord de fêter la Miséricorde mais d’y recourir plus largement par une démarche de conversion personnelle qui passe, notamment par la réception du sacrement de la Miséricorde qu’est la confession.

C’est pour encourager cela que notre pape a voulu participer pour la deuxième année aux 24 heures de prière pour le Seigneur, initiative qui propose le sacrement de pénitence durant 24 h non stop dans les églises de Rome et de nombreux diocèses dans le monde.

Prions plus que jamais pour les chrétiens du Moyen Orient

Nous remercions vivement Monsieur de Longchamp, responsable de l'AED sur le Morbihan d'accepter que nous publiions son introduction au chapelet pour l' Eglise en détresse dans la paroisse St Pie X de Vannes, le 23 mars 2015 Vous pourrez retrouver chaque mois, sur Génération Missionnaire, sa présentation de l'actualité de l'Eglise en détresse et persécutée dans le monde...

Merci, et bienvenue à ceux qui s’associent à nous, ici et de chez eux ; merci aux communautés paroissiales, aux P. Paul et P. Benoit, et merci à la Famille Missionnaire de ND pour leur présence et leur accompagnement.

Selon Marc Fromager, Directeur de l’AED, « une constante dans le témoignage de nos invités cette année (aux Nuits des Témoins) a été d’analyser la violence dont les chrétiens étaient victimes à travers le prisme de trois effets :

  • le radicalisme islamique de groupes terroristes (Etat islamique, Boko Haram),
  • la responsabilité – au moins passive – de l’Occident
  • et enfin le mystère du Mal qui s’acharne sur des victimes innocentes, configurées au Christ dans sa Passion.Tous ont également évoqué le fait que cette solidarité spirituelle et financière des personnes venues les écouter étaient une réponse à ce Mal…».

Les épreuves, et les urgences, submergent le monde entier ; ce soir, je ne mentionne qu’une région, mais c’est peut-être aussi un symbole :

Actualité de l'Eglise en Irak et en Inde

Nous remercions vivement Monsieur de Longchamp, responsable de l'AED sur le Morbihan d'accepter que nous publiions son introduction au chapelet pour l' Eglise en détresse dans la paroisse St Pie X de Vannes, le 23 février 2015 Vous pourrez retrouver chaque mois, sur Génération Missionnaire, sa présentation de l'actualité de l'Eglise en détresse et persécutée dans le monde...

Merci, et bienvenue à ceux qui s’associent à nous, ici et de chez eux ; merci aux communautés paroissiales, aux P. Paul et P. Benoit, et merci à la Famille Missionnaire de ND pour leur présence et leur accompagnement.

A côté des chrétiens persécutés, et ainsi éprouvés - durement - dans leur Foi, il nous revient, par la prière et le partage, de faire preuve de notre Charité.

COMPASSION

En Irak : Au terme d’une visite de l’AED en Irak fin Janvier / début Février, un responsable résume : « C’est une course contre la montre.» Suite à une attaque de l’ « Etat Islamique » sur Kirkouk, au Kurdistan, des familles d’exilés irakiens, réfugiées dans un premier temps dans cette ville, ont à nouveau pris la fuite, abandonnant « tout », un tout qui serait bien peu à nos yeux : qu’avaient-ils sauvé dans leur exil ? En moyenne, les autorités religieuses locales estiment que 6 familles chrétiennes quittent l’Irak chaque jour : cela signifie peut-être 200 000 personnes en une année. A ce rythme, l’Irak n’aurait plus aucun chrétien d’ici 3 ans…

Partage ton Avent !

sur Jeunes Catho blog, Belle initiative à relayer : #PartageTonAvent

En Avent ! Ici et aux quatre coins du monde

A partir de dimanche, que l‘on soit à l’autre bout du monde ou en France, l’Avent, c’est maintenant !
Dites-le au monde ! sur les réseaux sociaux, sous la forme de photos, vidéos, ou simples phrases : la parole des jeunes a du prix aux yeux du monde !

Pour valoriser ce que vous faîtes et vivez au sein de votre groupe, nous vous proposons de relayer cette initiative, afin de changer l’image des jeunes de l’Eglise en France et de donner un regard d’espérance sur leur expérience.

  • Sur Jeunes Cathos blog, en partenariat avec Inigo et la Délégation Catholique pour la Coopération, le récit d’un(e) volontaire de solidarité internationale sera publié chaque semaine : depuis l’Equateur, les Philippines, le Liban ou l’Afrique, ils racontent comment ils vivent l’Avent dans le contexte culturel propre où ils sont accueillis.
  • Un billet du père François Triquet, auteur du Journal d’un jeune prêtre sur Jeunes Cathos blog, donnera aux jeunes dès ce vendredi 28 novembre des pistes concrètes pour aller de l’Avent vers Noël.

Actualité de l'Eglise en détresse en Orient et en Chine

Nous remercions vivement Monsieur de Longchamp, responsable de l'AED sur le Morbihan d'avoir accepté que nous publiions son introduction au chapelet pour l' Eglise en détresse dans la paroisse St Pie X de Vannes, le 24 novembre 2014. Vous pourrez retrouver chaque mois, sur Génération Missionnaire, sa présentation de l'actualité de l'Eglise en détresse et persécutée dans le monde...

Merci, et bienvenue à ceux qui s’associent à nous, ici et de chez eux ; merci à la communauté paroissiale et au P. Paul, et merci à la Famille Missionnaire de ND pour sa présence et son accompagnement.

  • COMPASSION

Tous les jours nous rappellent le quotidien dramatique des chrétiens d’Orient ; c’est pourquoi, sans plus de détails, je lis la prière de St Ephrem le Syrien, diacre et docteur de l’Église – (306-374) :

L'actualité de l'Eglise en détresse

Nous remercions vivement Monsieur de Longchamp, responsable de l'AED sur le Morbihan d'avoir accepté que nous publiions son introduction au chapelet pour l' Eglise en détresse dans la paroisse St Pie X de Vannes, le 27 octobre 2014. Vous pourrez retrouver chaque mois, sur Génération Missionnaire, sa présentation de l'actualité de l'Eglise en détresse et persécutée dans le monde...

Merci, et bienvenue à ceux qui s’associent à nous, ici et de chez eux ; merci à la communauté paroissiale et au P. Paul, et merci à la Famille Missionnaire de ND pour sa présence et son accompagnement. Dans la longue séquence des épreuves frappant quotidiennement notre monde, en particulier tous les croyants de bonne volonté, je retiens ce soir spécialement 2 points.

COMPASSION

Le Pakistan : deux images contradictoires illustrent ce pays :

Le martyre moral du pape Paul VI

Le pape Paul VI, Jean Baptiste Montini va être béatiifié ce dimanche 19 octobre par le pape François pour la clôture du synode sur la famille, signe fort donné par le pape de sa fidélité à la Tradition, en même temps que de sa grande ouverture aux hommes de ce temps. Dans une interview accordée en mars, le pape François avait déjà salué le génie « prophétique » de Paul VI, qui avait eu, en publiant Humanae vitae, « le courage de se placer contre la majorité et le néo malthusianisme» en redisant la beauté de la famille, de l'amour conjugal et de l'ouverture à la vie.

Mais qui est donc Paul VI ?

Jean Baptiste Montini a grandi dans une famille «démocrate», très opposée à Mussolini. Son père a eu de grandes responsabilités et, en tant que jeune prêtre, Don Montini a été très engagé avec l’Action Catholique et en lien avec les grands hommes politiques qui ont fondé la DC.

Présentation du synode sur la Famille

Dans un tweet posté le 2 octobre, le pape François demandait : "Le Synode, c’est marcher ensemble, mais aussi prier ensemble. Je demande à tous les fidèles de participer."
A l'appel du pape qui a lancé de nombreuses demandes de prière pour le synode, les baptisés et en particulier les moines et moniales contemplatifs, mais aussi les familles sont en effet invités à prier pour les Pères synodaux. Une Journée de prière a eu lieu le dimanche 28 septembre, et l'adoration eucharistique quotidienne sera proposée durant les travaux, en la chapelle de la Vierge "Salut du peuple romain" (Salus Populi Romani) de la basilique Sainte-Marie-Majeure à Rome. Tous les soirs à 18h, une messe pour la famille sera célébrée. On notera aussi la présence des reliques des bienheureux époux Zélie et Louis Martin et de leur fille Sainte-Thérèse de Lisieux, dans la chapelle de la Salle du Synode.

Prière pour le synode sur la famille

Le Pape François a demandé que le dimanche 28 septembre soit un jour de prière pour le prochain important synode sur la famille (5 – 19 octobre 2014), invitant les diocèses et les paroisses, les instituts religieux, associations et mouvements à prier durant une messe ou un autre acte liturgique avant l’ouverture des assises synodales.

A Rome, la prière se déroulera en continu dans la chapelle de la Salus Populi Romani ( Notre Dame des Neiges) de la Basilique Sainte Marie Majeure. Le chapelet étant recommandé, les fidèles, les familles au premier chef, peuvent s’unir en privé, à cette intention en faveur des travaux synodaux. Le pape a également composé une prière à la Sainte Famille que tous pourront faire leur pour confier cette assemblée si importante à Notre Seigneur.

Jésus, Marie et Joseph en vous nous contemplons la splendeur de l’amour véritable, à vous nous nous adressons avec confiance.

Frères et soeurs, Jamais la guerre ! Jamais la guerre !

Allocution du pape François après l’angélus du 27 juillet

Dimanche dernier, après l'angélus, le pape François a lancé un vibrant appel pour la paix, en commémorant le début de la première guerre mondiale. Qure cela nous stimule pour implorer le Seigneur pour la paix !

Chers frères et sœurs,

C’est, demain, le centième anniversaire du déclenchement de la Première guerre mondiale, qui a causé des millions de victimes, et des destructions immenses. Ce conflit, que le pape Benoît XV a défini comme un « massacre inutile », a débouché, après quatre longues années, sur une paix qui s’est révélée plus fragile.
Demain ce sera une journée de deuil en souvenir de ce drame.
Alors que nous rappelons cet événement tragique, je souhaite que les erreurs du passé ne se répètent pas, mais que l’on ait à l’esprit les leçons de l’histoire, en faisant toujours prévaloir les raisons de la paix, grâce à un dialogue patient et courageux.
Ma pensée va en particulier aujourd'hui à trois régions en crise : le Moyen Orient, l’Irak, et l’Ukraine. Je vous demande de continuer à vous unir à ma prière afin que le Seigneur accorde aux populations et aux autorités de ces régions la sagesse et la force nécessaires pour poursuivre avec détermination le chemin de la paix, en affrontant tout différend par un dialogue et une négociation tenaces, et avec la force de la réconciliation.
Qu’au centre de chaque décision, on ne place pas les intérêts particuliers mais le bien commun et le respect de toute personne.

Des fiancés du monde entier à Rome le 14 février !

Le 14 Février 2014, fête de la Saint-Valentin, le Pape François rencontrera les fiancés afin de célébrer ensemble « La joie du Oui pour toujours ».

L’initiative est organisée par le Conseil pontifical pour la famille. Les fiancés qui ont participé, ou qui vivent actuellement, les parcours de préparation au mariage sont en effet invités à rencontrer le Saint-Père (Salle Paul VI au Vatican à 11h00) . Ce sera la première rencontre officielle du Pape François avec des fiancés!

« Le Saint-Père a exhorté à plusieurs reprises les amoureux et les jeunes époux à vivre la joie de l’amour fidèle et fécond, qui grandit dans la sainteté, en suivant le modèle de la Sainte Famille et en accueillant le Christ dans la vie familiale, dans laquelle se renouvelle chaque jour et pour toujours le don complet et gratuit de soi dans l’amour sacramentel, qui reçoit la grâce du mystère pascal », a déclaré le président du Conseil pontifical pour la famille, Mgr Vincenzo Paglia.

Lors de sa rencontre avec les jeunes de l’Ombrie, à Assise, le 4 Octobre 2013, le Pape François avait exhorté les jeunes à la fidélité et au Bel Amour « Qu’est-ce que le mariage ? C’est une véritable vocation, comme le sont le sacerdoce et la vie religieuse. Deux chrétiens qui se marient ont reconnu dans leur histoire d’amour l’appel du Seigneur, la vocation à faire de deux personnes, un homme et une femme, une seule chair, une seule vie. Et le Sacrement du mariage enveloppe cet amour avec la grâce de Dieu, il l’enracine en Dieu même. Avec ce don, avec la certitude de cet appel, on peut partir en sécurité, on n’a peur de rien, on peut tout affronter, ensemble ! ».

Pour toute inscription : à effectuer au plus tard le 30 Janvier 2014, prière de se rendre aux Bureaux pour la famille des diocèses ou des secrétariats des mouvements et des associations de laïcs, ou d’envoyer un courriel à l’adresse suivante : events@family.va.

La Famille Missionnaire de Notre Dame vous souhaite une sainte année 2014 !




























Le 24 novembre, le pape clôturera l'année de la Foi avec les catéchumènes !

L'année de la foi se termine bientôt ! Père Bernard nous a déjà invité ICI à nous demander si nous avions assez profité des grâces de cette année... En tout cas, des grâces peuvent toujours être données ! Et soyons bien en communion de prière avec notre pape en ce jour important !

Pour conclure cette Année de la foi, et montrer que cette année n'est pas une fin, mais le commencement pour un attachement renouvelé à Jésus, le Pape François rencontrera les catéchumènes le samedi 23 novembre. A cette rencontre sont invités aussi leurs catéchistes, et tous ceux qui les accompagnent, sur le chemin qui les conduit aux sacrements de l’initiation chrétienne. Le conseil pontifical pour la promotion de la nouvelle évangélisation souligne : " C’est un signe qui nous est donné : si l’Année de la foi se termine, les chrétiens demeurent invités chaque jour à répondre à l’appel du Seigneur Jésus à être ses disciples, envoyés dans le monde pour annoncer l’Evangile et témoigner de leur joie de croire." Le Pape célèbrera à 16h une Liturgie de la Parole avec eux, suivie d'une catéchèse sur le sens de la vie nouvelle dans le Christ et de l’être disciple à partir de Jn 1, 35-42. Pendant cette liturgie, le Pape François présidera le Rite de l’entrée en catéchuménat de quelques catéchumènes. puis, le lendemain, le dimanche 24 novembre, fête du Christ-Roi de l’univers, la messe de clôture de l’Année de la foi sera célébrée à 10h30, place Saint-Pierre, par notre pape François.

Prions pour nos évêques à Lourdes !

Nos évêques de France sont rassemblés à Lourdes pour la l'Assemblée plénière d'automne de la conférence épiscopale du 5 au 10 novembre 2013. Ils réfléchiront, entre autres sujets, à la formation des prêtres. Occasion pour tous les catholiques de France de prier pour nos évêques, successeurs des apôtres, et pour leur si belle et si grande mais aussi si difficile mission de pasteurs !

Dans son discours d'ouverture, Mgr Pontier réaffirmé très fortement sa profonde communion envers notre pape, mis en relief notre grande union avec nos frères chrétiens persécutés, surtout au Moyen Orient, et plaidé pour une plus grande proximité avec les souffrants, notamment les exilés. Il a aussi rappelé courageusement la position de l'Eglise pour la défense du mariage et de toute vie humaine. Voici quelques petits extraits de ce discours :

Renouvellement de la consécration du monde au Coeur Immaculé de Marie

En ce jour où notre pape renouvelle la consécration du monde au Coeur Immaculé de Marie, unissons-nous à cette consécration, et accueillons plus intimement Marie dans nos vies !


Canonisations de Jean Paul II et de Jean XXIII : " Les canoniser ensemble est un message à l'Eglise : ils sont bons !"

La nouvelle a fait rapidement le tour du monde après l'annonce du pape François de la date de la canonisation de Jean Paul II lors du consistoire (réunion des cardinaux) : ce sera le dimanche 27 avril 2014, une semaine après Pâques. Journée où Jean-Paul II institua dans l'Église la fête de la Divine Miséricorde.

Notez que les Domini organisent un pèlerinage pour l'occasion ! programme à suivre...

Le pape François avait annoncé, dans l'avion revenant des JMJ de Rio aux journalistes, qu'il annoncerait la date définitive lors du consistoire. La date primitivement prévue était le 8 décembre de cette année. Pourquoi ce changement de dates? Voici l'explication donnée par notre pape aux journalistes, et qui est une preuve (s'il en fallait encore une) de sa sollicitude pour les "petites gens"...

«En ce qui concerne la date de la canonisation, on avait pensé au 8 décembre, mais les pauvres qui ne peuvent pas prendre l’avion, viennent de Pologne en car et en décembre les routes sont verglacées. Alors on doit revoir la date. Ou la fête du Christ-Roi cette année, mais c’est un peu difficile car trop rapide, étant donné que le consistoire pour les canonisations est fixé au 30 septembre, ou bien le Dimanche de la divine miséricorde de l’année. »

Le 13 octobre, le pape François renouvellera la consécration du monde au Coeur Immaculé de Marie

Organisées les 12 et 13 octobre 2013 sous le patronage du Conseil pontifical pour la promotion de la nouvelle évangélisation, dans le cadre de l'Année de la foi, deux « Journées mariales » auront lieu autour de Notre Dame de Fatima, mise à l'honneur. Ces journées se dérouleront sur le thème « Bienheureuse celle qui a cru ». Durant ces journées, le pape consacrera le monde au Coeur immaculé de Marie aux pieds de la Vierge de Fatima. La statue originale de la Vierge sera en effet transportée à Rome, suivant le désir du pape François.

- page 1 de 3