Bien chers jeunes amis,
Nous vous souhaitons de bonnes vacances après ces dernières semaines de travail intensif pour un grand nombre d’entre vous. Je vous invite à lire attentivement la longue introduction de la consigne de cordée. Nous vivons des temps difficiles, mais nous avons confiance, à la suite de Saint Paul, que là où le péché abonde, la grâce surabonde. Ne nous décourageons pas et continuons d’aller à contre-courant en témoignant de Jésus et de son évangile et en étant des instruments de Sa Miséricorde. Benoît XVI avait, à la suite de Jean-Paul II, cette conviction : la Vérité finit toujours par s’imposer par la force de la Vérité. Ne répondons jamais au mal par le mal, à la violence par la violence, mais triomphons du mal par le bien et de la violence par la douceur de l’amour.

En ce temps des vacances, exerçons, sans nous lasser, l’apostolat irrésistible de l’amour dans la joie de l’évangile. Avec notre Pape François, chaque jour de ces vacances, redisons avec enthousiasme à Dieu notre Père dans le souffle de l’Esprit, par Jésus, avec Jésus et en Jésus : Laudato si ô mi Signore !

Je vous bénis affectueusement et vous assure des prières et de l’affection de Mère Magdeleine. Père Bernard