Bien chers jeunes amis,

n’ayez pas peur d’ouvrir vos coeurs à Jésus qui se tient à la porte et qui frappe. Croyez ce qu’Il nous promet : si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, J’entrerai chez lui, Je prendrai la Cène avec lui et lui avec Moi (Ap 3, 20). Imitons Zachée (Lc 19, 1-10) et qu’en ce mois du Sacré Coeur, Jésus puisse faire sa demeure en notre coeur.

Méditons encore attentivement la magnifique conclusion de l’homélie de Benoît XVI lors de la Messe d’intronisation de son Pontificat. Nous comprendrons mieux alors le premier grand appel de Jean- Paul II : n’ayez pas peur ! Jésus, en ces temps de grave crise spirituelle, recherche des serviteurs fidèles et de parfaits amis et Il nous envoie frapper à la porte de beaucoup de coeurs. N’ayons pas honte de Lui. Il est Notre Seigneur et Notre Dieu. Il nous aime à la folie, aimons-Le amoureusement. Mettons enfin en pratique l’appel ardent à la Mission, lancé par notre Pape François, et méditons l’extrait de son Exhortation apostolique Evangelii Gaudium dont nous parlons dans la consigne spirituelle. Je vous bénis affectueusement et vous assure des prières et de l’affection de Mère Magdeleine.

Père Bernard