En ce temps de vacances, n'oublions pas de prier pour nos frères chrétiens persécutés dans de nombreux pays d'Afrique et en Orient.
C'est en effet il y a un peu plus d'un an,que, dans la nuit du 6 au 7 août 2014, 12 000 chrétiens ont été chassé de leurs terres, sommés de renier le Christ sous peine de mort ou d'exil. Ils sont partis, sans rien pouvoir emporter.
Très souvent, le pape François a renouvelé sa proximité envers les chrétiens d'Orient, nous appelant sans relâche à ne pas les oublier dans nos prières et il ne cesse d'interpeller la communauté internationale pour que cessent de telles exactions.
Dans une lettre adressée à Mgr Maroun Laham, vicaire patriarcal pour la Jordanie, le pape François a dénoncé "le silence de tous" face à ces persécutions dont sont victimes les minorités religieuses, dont particulièrement les chrétiens :

"J'ai souvent voulu faire entendre la voix des persécutions atroces, inhumaines et inexplicables de ceux qui, surtout parmi les chrétiens, sont victimes du fanatisme et de l'intolérance, souvent sous les yeux et dans le silence de tous. Ils sont les martyrs de notre temps, humiliés et discriminés en raison de leur fidélité à l’Évangile. Un crime inacceptable qui constitue une dérive préoccupante des droits de l'homme les plus essentiels et empêche la richesse de la coexistence entre les peuples, les cultures et les fois. Qu'ils sachent qu'une prière quotidienne s'élève pour eux, en plus de la reconnaissance pour le témoignage qu'ils nous offrent", Le pape a appelé avec force pour que "la communauté internationale ne demeure pas muette et inerte. "

Durant son voyage en Bolivie, (IIème Rencontre mondiale des Mouvements populaire à Santa Cruz), il avait déjà dénoncé :

«Nous voyons avec horreur comment au Moyen-Orient et ailleurs sont persécutés, torturés, beaucoup de frères chrétiens ... dans cette troisième guerre mondiale par morceaux que nous vivons, il y a une espèce de génocide en marche qui doit cesser»