Se Livrer

Relisons, en ce mois d'août, la magnifique méditation de sainte Thérèse Couderc, fondatrice du Cénacle : Se livrer

Déjà plusieurs fois Notre-Seigneur m'avait fait connaître combien il était utile pour l'avancement d'une âme qui désire sa perfection de se livrer sans réserve à la conduite de l'Esprit Saint. Mais ce matin il a plu à sa divine Bonté de m'en donner encore une vue toute particulière. je me disposais à commencer ma méditation lorsque j'ai entendu le son de différentes cloches qui appelaient les fidèles à l'assistance aux divins Mystères.

Dans ce moment, j'ai désiré m'unir à toutes les messes qui se disaient et ai pour cela dirigé mon intention afin d'y participer. Alors, j'ai vu d'une vue générale, tout l'univers catholique et une multitude d'autels où s'immolait en même temps l'adorable Victime.Le sang de l'Agneau sans tache coulait en abondance sur chacun de ces autels qui m'apparaissaient environnés d'une fumée fort légère qui s'élevait vers le ciel.Mon âme était saisie et pénétrée d'un sentiment d'amour et de reconnaissance à la vue de cette satisfaction si abondante que Notre-Seigneur offrait pour nous. Mais j'étais aussi dans un grand étonnement de ce que le monde entier n'en était pas sanctifié. Je demandai comment il se faisait que le sacrifice de la Croix n'avant été offert qu'une seule fois ait été suffisant pour racheter toutes les âmes, et que, renouvelé tant de fois, il ne suffit pas à les sanctifier toutes. Voici la réponse que j'ai cru entendre : Le sacrifice est sans doute suffisant par lui même, et le sang de Jésus-Christ plus que suffisant pour la sanctification d'un million de mondes, mais les âmes manquent de correspondance et de générosité. Or, le grand moyen d'entrer dans la voie de la perfection et de la sainteté, c'est de se livrer à notre bon Dieu.

Mois du Sacré-Coeur : l'heure Sainte

Adorons Jésus, consolons son cœur.

Et si ce mois de juin était pour nous l'occasion de mieux découvrir l'une des demandes de Jésus à la visitandine de Paray le Monial, sainte Marguerite Marie : L'heure sainte ?

Jésus a demandé à sainte Marguerite Marie : « Toutes les nuits du jeudi au vendredi, (...) pour m'accompagner dans cette humble prière que je présentais alors à mon Père parmi toutes mes angoisses, tu te lèveras entre onze heures et minuit, pour te prosterner pendant une heure avec moi, la face contre terre, tant pour apaiser la divine colère, en demandant miséricorde pour les pécheurs, que pour adoucir en quelque façon l'amertume que je sentais de l'abandon de mes apôtres, qui m'obligea à leur reprocher qu'ils n'avaient pu veiller une heure avec moi.»

Prière de Ste Thérèse de Lisieux à Jésus au tabernacle

Prière à Jésus au tabernacle

Jésus +

16 juillet 1895.

O Dieu caché dans la prison du tabernacle! c'est avec bonheur que je reviens près de vous chaque soir, afin de vous remercier des grâces que vous m'avez accordées et d'implorer mon pardon pour les fautes que j'ai commises pendant la journée qui vient de s'écouler comme un songe.... (Is 45,15 Ps 89,5)
O Jésus! que je serais heureuse si j'avais été bien fidèle, mais hélas! souvent le soir je suis triste car je sens que j'aurais pu mieux répondre à vos grâces... Si j'étais plus unie à Vous, plus charitable avec mes soeurs, plus humble et plus mortifiée, j'aurais moins de peine à m'entretenir avec vous dans l'oraison. Cependant, ô mon Dieu! bien loin de me décourager par la vue de mes misères, je viens à vous avec confiance, me souvenant que: « Ce ne sont pas ceux qui se portent bien qui ont besoin de médecin, mais les malades. » Je vous supplie donc de me guérir, de me pardonner, et moi je me souviendrai, Seigneur, « que l'âme à laquelle vous avez remis davantage, doit aussi vous aimer plus que les autres!...» Je vous offre tous les battements de mon coeur comme autant d'actes d'amour et de réparation et je les unis à vos mérites infinis. Je vous supplie, ô mon Divin Epoux, d'être vous-même le Réparateur de mon âme, d'agir en moi sans tenir compte de mes résistances, enfin je ne veux plus avoir d'autre volonté que la vôtre; et demain, avec le secours de votre grâce, je recommencerai une nouvelle vie dont chaque instant sera un acte d'amour et de renoncement.
Après être ainsi venue chaque soir au pied de votre Autel, j'arriverai enfin au dernier soir de ma vie, alors commencera pour moi le jour sans couchant de l'éternité où je me reposerai sur votre Divin Coeur des luttes de l'exil!......

Triathlon de la Foi à Lyon

En cette année 2014-2015, le foyer de Lyon propose aux jeunes (17-35 ans) une formation :

Le Triathlon de la Foi

  • un concept clair et simple : Collation, Formation, Adoration.
  • le lundi soir tous les 15 jours, de 19h30 à 21h30
  • au foyer de Lyon : 14, rue Louis Blanc - 6906 LYON

Pour en savoir plus, s'incrire, c'est ci-dessous...

O Hostie Sainte

En cette prochaine fête Dieu, ce dimanche, où nous vénérerons le Très Saint Sacrement du Corps et du sang de notre seigneur Jésus Christ, voici une belle prière de sainte Faustine devant le Saint Sacrement, à méditer...

Hostie Sainte, qui contiens le Corps et le Sang de Jésus, comme preuve de l’infinie miséricorde envers nous et spécialement envers les pauvres pécheurs.
Hostie Sainte, notre unique espoir dans toutes les souffrances et les contrariétés de la vie.
Hostie Sainte, notre unique espoir dans la vie et à l’heure de notre mort.
Hostie Sainte, notre unique espoir au milieu des ténèbres et de l’impiété qui submergent la terre.
Hostie Sainte, j’ai confiance en Toi lorsque les fardeaux dépasseront mes forces et quand je verrai l’inutilité de mes efforts.
Hostie Sainte, j’ai confiance en Toi lorsque Tes jugements retentiront sur moi, alors j’aurai confiance en l’océan de Ta miséricorde.

Sainte Faustine (1905-1938), Petit Journal, n°356, Parole et Dialogue, Paris, 2002.

Toi, moi, adorons nous le Seigneur en vérité?

Je voudrais que nous nous posions tous cette question :

Toi, moi, adorons nous le Seigneur ? Allons-nous à Dieu seulement pour demander, pour remercier, où allons-nous à lui aussi pour l’adorer ?

Que veut dire alors adorer Dieu ? Cela signifie apprendre à rester avec lui, à nous arrêter pour dialoguer avec lui, en sentant que sa présence est la plus vraie, la meilleure, la plus importante de toutes. Chacun de nous, dans sa propre vie, de manière inconsciente et peut-être parfois sans s’en rendre compte, a un ordre bien précis des choses qu’il retient plus ou moins importantes. Adorer le Seigneur veut dire lui donner la place qu’il doit avoir.

Par notre foi, nous avons vaincu le monde : il y a trop de chrétiens "vaincus" !

Au cours de la Messe du 10 janvier 2014, à la maison Sainte Marthe, le pape François a médité sur la parole de saint Jean : "quiconque reste en Dieu, quiconque a été engendré par Dieu, quiconque reste dans l’amour vainc le monde", en nous invitant à ne pas être des chrétiens "vaincus", qui récitent leur credo comme des perroquets, en croyant "à moitié" sans se confier à la toute puissance de Dieu Miséricorde !

« La victoire qui a vaincu le monde est notre foi. Notre foi peut tout: elle est victoire ! Il s’agit d’une vérité qu’il serait beau de se répéter souvent, car très souvent, nous sommes des chrétiens vaincus. L’Église est pleine de chrétiens vaincus, qui ne croient pas que la foi est victoire, qui ne vivent pas cette foi. Et si l’on ne vit pas cette foi, il y a la défaite. Et le monde vainc, le prince du monde. La question fondamentale à se poser à soi-même est alors : « Qu’est cette foi ? ». Précisément cette foi nous demande deux attitudes : confesser et nous confier »

Comment est ce que j'adore Jésus ?

En ce temps de Noël, où nous adorons Jésus petit enfant dans la crèche, pensons nous que Jésus est tout aussi faible et vulnérable dans nos Tabernacles, dans l'Eucharistie? Laissons nous guider par notre pape pour réfléchir sur la façon dont nous adorons !

« Je te demande : te laisses-tu regarder par le Christ ? »

Pour un disciple, la première chose est de rester avec le Maître, l’écouter, apprendre de Lui. Et cela vaut toujours, c’est un cheminement qui dure toute la vie !
- Je vous demande : comment êtes-vous en présence du Seigneur ? Quand tu vas près du Seigneur, que tu regardes le Tabernacle, que faites-vous ?
- Mais je dis, je dis, je pense, je médite, j’écoute…
- Très bien ! Mais te laisses-tu regarder par le Seigneur ?
Nous laisser regarder par le Seigneur. Lui nous regarde et cela, c’est une manière de prier. ….Te laisses-tu regarder par le Seigneur ?

La grâce de Noël du Bienheureux Antoine Chevrier !



Des saints ont reçu de grandes grâces la nuit de Noël : Sainte Thérèse de Lisieux, Saint Bernard, Saint François d'Assise...Voici, pour nous stimuler à vivre un Noël vraiment chrétien et profond, le récit de la grâce que reçut le bienheureux Antoine Chevrier, et qui va bien dans le sens de la conversion que notre pape François désire pour tous les chrétiens ! Que cela nous aide à ne pas nous laisser enfermer dans le superficiel pour contempler la crèche !


La fête de Noël 1856 fut pour le bienheureux Antoine Chevrier une date qui devait transformer sa vie. Il était devant la crèche, méditant la parole de l’Évangile : « Le Verbe s’est fait chair, et il a habité parmi nous. » Tout d’un coup, il sent la grâce de Dieu inonder son âme : Jésus lui fait comprendre sa charité infinie pour les hommes, ses abaissements dans la crèche, et son amour de la pauvreté. Nuit bénie, nuit féconde, qui fut la cause de sa vocation extraordinaire ! Il disait : « C’est la nuit de Noël qui m’a converti » Il entendait par sa conversion la résolution ferme de renoncer à tout pour suivre Jésus dans son dévouement aux âmes et dans sa pauvreté.

(Cf. Vie du P. Chevrier par l’abbé Chambost p. 77)

Jeudi Saint: l'institution du Sacrement de l'Amour

Le Jeudi saint, Jésus institue l'Eucharistie et le sacerdoce. Il se donne en nous donnant l'Eucharistie, le Sacrement de son Corps et de Son sang, avec l'Eglise, nous pouvons nous émerveiller devant un tel don:

Je vous adore profondément, ô Dieu réellement caché sous ces apparen­ces; mon cœur se soumet à vous tout entier, parce que, en vous con­templant, tout entier il est anéanti.

Sur la croix, la divinité seule était cachée; ici la divinité et l'humanité se cachent également: croyant néanmoins et confessant l'une et l'autre, je vous demande, Seigneur, ce que vous demandait le larron pénitent.

Je ne vois pas vos plaies comme Thomas les a vues; cependant je vous reconnais pour mon Dieu; faites que toujours de plus en plus, je crois en vous, j'espère en vous, et je vous aime.

Saint Noël 2012 !


"Nous vous annoncons une grande joie, aujourd'hui, un sauveur vous est né !C'est le Christ, le Seigneur!"













Le message de Benoît XVI pour les JMJ : "Allez de toutes les nations, faites des disciples !"

Le Saint Père a donné le mois dernier son message pour préparer les JMJ 2013 de Rio de Janeiro, en méditant dès à présent le thème de cette rencontre : « Allez ! De toutes les nations faites des disciples » (cf. Mt 28, 19). "Cet appel missionnaire doit maintenant retentir avec force dans votre cœur."

Rappelant que l'année de préparation à la rencontre de Rio de Janeiro coïncide avec l’Année de la foi, au début de laquelle le Synode des évêques a consacré ses travaux sur « la nouvelle évangélisation pour la transmission de la foi », le Saint Père désire associer les jeunes à cet élan missionnaire de toute l’Église et les exhorter à « entendre au plus profond de vous-mêmes l’appel du Christ à annoncer son Évangile. Comme l’indique si bien la grande statue de Rio, son Cœur est brûlant d’amour pour tous les hommes, sans distinction, et ses bras ouverts veulent rejoindre tous les hommes. Devenez le cœur et les bras de Jésus ! Allez témoigner de son amour, soyez les nouveaux missionnaires animés par l’amour et le sens de l’accueil ! Suivez l’exemple des grands missionnaires de l’Église tels que Saint François Xavier et bien d’autres.»

En voici quelques extraits :

Que l'Eucharistie devienne la source de notre vie chrétienne !



Je sais aussi qu’un peu partout dans votre pays des temps d’adoration sont proposés aux fidèles. Je m’en réjouis profondément et vous encourage à faire du Christ présent dans l’Eucharistie la source et le sommet de la vie chrétienne;

Benoît XVI aux évêques de France, le 21 septembre 2012


Cinq jours de retaite avec St Jean, le disciple que Jésus aimait

Pour raviver la flamme de notre foi, il est parfois bon et nécessaire de participer à de grands rassemblements comme les JMJ, les grands rassemblements de jeunes, etc...

Cependant, pour ancrer et affermir notre foi, il est également nécesssaire de savoir prendre des temps de retait, de silence, où l'on peut parler à Dieu dans le calme. Faire le point sur notre vie sous le regard de Dieu, enlever les obstacles au développement de la grâce en notre âme, nous ouvrir à l'Amour de Dieu, tels sont de beaux fruits d'une retraite pour cheminer vers la sainteté ! De telles retraites sont des balises vitales pour notre vie de baptisés. Le Pape lui-même suit une retraite chaque année !

Cette année, nos retraites de cinq jours en silence dans l'esprit de St Ignace ont pour thème : Le Verbe fait chair révèle que Dieu est Amour, avec les écrits de Saint Jean, le disciple bien-aimé.

Les premiers vendredis du mois : Pourquoi ?

Dans la plupart de nos foyers, messe et adoration toute la journée sont proposées pour vivre plus profondément nos premiers vendedis du mois !

Pourquoi donc marquer les premiers vendredis?

C'est un premier vendredi du mois qu'eut lieu la grande apparition de Paray le Monial :

" C'est un premier vendredi du mois. Sainte marguerite Marie contemple le corps entier de Jésus, tel qu'il est mystérieusement présent dans l'Eucharistie, «avec ses cinq plaies brillantes comme cinq soleils» et son regard est immédiatement fasciné par ce qui formait le centre de cette composition: la poitrine du Ressuscité, «qui ressemblait, dit-elle, à une fournaise». Puis c'est l'ouverture de cet écrin de feu: elle discerne aussitôt le Coeur même de Jésus comme étant «la vive source de ces flammes». Le Rédempteur se plaint alors de l'ingratitude avec laquelle les hommes méconnaissent «l'excès» de l'amour qu'il leur a jadis témoigné comme aussi bien ses «empressements» d'aujourd'hui à leur faire du bien. Et, s'adressant à la jeune religieuse: «Du moins, lui dit-il, donne-moi ce plaisir de suppléer à leurs ingratitudes autant que tu pourras en être capable. » Consciente de son incapacité à s'acquitter d'une telle « suppléance », elle reçoit, à cet instant, de ce Coeur même de Jésus une flamme, ardente à en mourir symbole de l'Esprit qui, seul, peut opérer en elle le « retour d'amour» désiré. " ( extrait de :"Voici ce Coeur qui nous a tant aimé" d'Edouard Glotin, s.j.)

Les premiers vendredis du mois tirent leur origine de ce grand appel à l'amour du coeur de Jésus. En 1688, au cours d'une apparition à Sainte Marguerite-Marie, Notre-Seigneur lui dit :

« Je te promets, dans l'excessive miséricorde de mon Cœur, que son amour tout-puissant accordera à tous ceux qui communieront les premiers vendredis du mois, neuf mois de suite, la grâce de la pénitence finale, qu'ils ne mourront point dans ma disgrâce ni sans recevoir leurs sacrements, et que mon divin Cœur se rendra leur asile assuré aux derniers moments ».

Mois de juin, mois du Sacré Coeur

Le mois de juin est traditionnellement le mois du Sacré coeur. Profitons-en pour vivifier notre prière à Celui qui nous aime d'un Coeur embrasé d'Amour.

L'Ecriture nous laisse contempler le coeur ouvert de Jésus, et nous parle du coeur si sensible du Dieu Amour.A Sainte Marguerite Marie, Jésus a rappelé l'immense Amour de son Coeur, offensé par les ingratitudes des homes. Il lui a demandé de rendre amour pour amour à ce Dieu si compatissant, et à compenser, justement par une recrudescence d'amour, les offenses qu'il endure.

Ce message est toujours actuel. Comment ne pas réentendre avec un coeur "transpercé" ces appels du Coeur de Jésus:
" Mon coeur est passionné d'amour pour tous les hommes et pour toi en particulier."

"Voilà ce Coeur qui a tant aimé les hommes, qui n'a rien épargné jusqu'à s'épuiser et se consommer pour leur témoigner son amour; et pour reconnaissance, je ne reçois de la plupart que des ingratitudes."

Pour consoler ce coeur meutri, Jésus a demandé à Sainte Marguerite Marie, entre autres:

  • l'institution de la fête du Sacré Coeur
  • La pratique des premiers vendredis du mois
  • L'heure sainte dans la nuit du jeudi au vendredi
  • de demander au roi la consécration de la France au Sacré Coeur

Autant de pratiques "extérieures" qui traduisent notre Amour et notre confiance envers nore Sauveur.

Profitons donc de ce mois du Sacré Coeur pour préparer notre fête du Sacré Coeur et voir comment consoler Jésus par notre prière ardente, nos communions préparées, nos confessions nos petits actes d'amour...

Formation YOUCAT à Lyon le lundi 14 mai 2012 à 20h

Il est bien sûr essentiel d’avoir quelque chose à donner dans la mission. En réponse aux demandes de Benoît XVI, prenons le temps d’étudier YOUCAT une fois par mois durant 45 minutes suivies d’un temps d’adoration du Saint-Sacrement.

Programme :

  • Trois quart d'heure de formation (Apportez votre YOUCAT)
  • Une demi-heure d'adoration

Lieu : 14 rue Louis Blanc - 69006 LYON

Formation YOUCAT à Lyon le lundi 23 avril 2012 à 20h

Certaines personnes me disent que le catéchisme n'intéresse pas la jeunesse d'aujourd'hui ; mais moi, je ne crois pas à cette affirmation, et je suis sûr d'avoir raison. C'est pourquoi je vous invite : suivez le catéchisme ! Tel est mon souhait de tout mon cœur. Benoît XVI, préface du YOUCAT.

Programme :

  • Trois quart d'heure de formation (Apportez votre YOUCAT)
  • Une demi-heure d'adoration

Lieu : 14 rue Louis Blanc - 69006 LYON

Formation YOUCAT à Lyon le lundi 19 mars 2012 à 20h

Etudiez le catéchisme ! C'est ce que je vous souhaite de tout mon coeur. Etudiez le catéchisme avec passion et persévérance ! Benoît XVI, préface du YOUCAT.

Programme :

  • Trois quart d'heure de formation (Apportez votre YOUCAT)
  • Une demi-heure d'adoration

Lieu : 14 rue Louis Blanc - 69006 LYON

Formation YOUCAT à Lyon le lundi 27 février 2012 à 20h

Il est bien sûr essentiel d’avoir quelque chose à donner dans la mission. En réponse aux demandes de Benoît XVI, prenons le temps d’étudier YOUCAT une fois par mois durant 45 minutes suivies d’un temps d’adoration du Saint-Sacrement.

Programme :

  • Trois quart d'heure de formation (Apportez votre YOUCAT)
  • Une demi-heure d'adoration

Lieu : 14 rue Louis Blanc - 69006 LYON

- page 1 de 2