Actualité de l'Eglise en détresse : Pensons à ceux dont on ne parle plus...

Nous remercions vivement Monsieur de Longchamp, responsable de l'AED sur le Morbihan d'accepter que nous publiions son introduction au chapelet pour l' Eglise en détresse dans la paroisse St Pie X de Vannes, le 27 avril 2015. Vous pourrez retrouver chaque mois, sur Génération Missionnaire, sa présentation de l'actualité de l'Eglise en détresse et persécutée dans le monde...

Merci, et bienvenue à ceux qui s’associent à nous, ici et de chez eux ; merci aux communautés paroissiales, aux P. Paul et P. Benoit, et merci à la Famille Missionnaire de ND pour leur présence et leur accompagnement.
Mois après mois, la litanie des persécutions semble ne pas avoir de fin, et parfois même s’étendre à travers des pays toujours plus nombreux, pour atteindre de plus en plus de monde. Qui peut encore se croire à l’abri ?

Entrons dans le mois de mars avec le désir de consoler Jésus

Bien chers jeunes amis, vivons bien ce mois de mars avec le grand désir de consoler Jésus et de nous préparer à la Semaine Sainte et au Triduum pascal, le Sommet de l’Année liturgique. Puisse le témoignage des martyrs coptes dont nous parlons dans la consigne de cordée nous obtenir des grâces de courage et d’amour. Ils n’ont pas apostasié et l’Esprit Saint leur a donné la force d’être témoins de Jésus jusqu’au martyre. Ils étaient jeunes (25 à 35 ans) ! Ils sont, aujourd’hui, des saints du Ciel ! Le témoignage de ces martyrs ne doit pas susciter peur et angoisse, mais plutôt confiance en la Puissance du Coeur de Jésus qui se déploie dans notre faiblesse. Mère Marie-Augusta disait: si vous croyez, si vous croyez, vous verrez la Puissance du Coeur de Jésus. Ayons confiance : Jésus est là et Notre-Dame des Neiges nous guide pas à pas. Laissons l’Esprit-Saint agir en nous et soyons, en ces temps troublés, des témoins de l’Amour de Dieu. Répétons-le encore à la suite de Mère Marie-Augusta : seul, l’apostolat de l’amour est irrésistible. Comme je le dis dans la consigne de cordée : n’oublions pas de beaucoup prier pour notre Pape François. Il est très courageux. Aidons-le de nos prières. Je vous bénis affectueusement et vous assure des prières et de l’affection de Mère Magdeleine. Père Bernard

Trouver dans l'amour le sens salvifique de nos souffrances !

En ce 11 février, fête de Notre Dame de Lourdes, et journée mondiale des malades, prions pour ceux qui souffrent. Relisons avec confiance ces lignes du Bienheureux pape Jean Paul II, qui concluent sa lettre apostolique ''Salvifici doloris'' (1984) sur le sens de la souffrance :

Le mystère de la Rédemption du monde est étonnamment enraciné dans la souffrance, et en retour celle-ci trouve en ce mystère sa référence suprême et la plus certaine.
Nous désirons vivre cette Année de la Rédemption en union étroite avec tous ceux qui souffrent. Il est donc nécessaire qu'au pied de la Croix du Calvaire se rassemblent en esprit tous ceux qui souffrent et qui croient au Christ, en particulier ceux qui souffrent à cause de leur foi en lui, crucifié et ressuscité, afin que l'oblation de leurs souffrances hâte la réalisation de la prière du Sauveur lui-même pour l'unité de tous.