La première lecture de ce dimanche nous appelle à redécouvrir l’importance de nos églises, « Maisons de prière pour tous les peuples ». Cette expression du prophète Isaïe est une importante prophétie. Dieu, en effet, a bien choisi le Peuple d’Israël de préférence aux autres peuples pour en faire « Son Peuple, le Peuple de Dieu ». Mais, en lui, devaient être bénis tous les peuples de la terre. Le Salut ne concerne pas qu’une minorité de privilégiés, il concerne tous les hommes, tous les peuples ! Par Isaïe, Dieu annonçait qu’Il conduirait les étrangers à sa montagne sainte. Comprenons davantage ce que Dieu veut nous dire en ce dimanche : lorsque nous venons prier dans nos églises, nous ne devons pas prier seulement pour nos besoins, pour nos familles, mais pour tous les peuples de la terre. N’oublions donc pas en ce jour ceux qui souffrent de la faim en Somalie et dans la corne de l’Afrique, ceux qui souffrent des guerres et des actes terroristes en de nombreux pays de la terre et tous les pauvres du monde qui souffrent de la crise économique et qui ont peur de l’avenir. Par la prière de l’adoration, par la prière du rosaire, nous pouvons obtenir de Dieu des grâces pour le monde entier. Retrouvons, en ce temps de vacances, le chemin de la prière et n’attendons pas des évènements plus graves encore pour nous convertir !

Le chapitre 11 de la lettre de Saint Paul aux Romains devrait nous aider à mieux comprendre le texte du Concile Vatican II sur nos relations avec les autres religions, plus particulièrement avec nos frères aînés : le Peuple Juif. Saint Paul dit avec conviction : les dons de Dieu et son appel sont irrévocables. Dieu a enfermé tous les hommes dans la désobéissance pour faire miséricorde à tous. N’ayons pas de jugements hâtifs et manquants de charité envers nos frères aînés ! Jésus, la Vierge Marie, St Joseph, tous les apôtres sont Juifs ! Avec Saint Paul, prions pour qu’ils soient éclairés et qu’ils aient la joie de croire que Jésus, leur frère de sang, est le Fils de Dieu incarné, leur Sauveur. Jésus, dans l’évangile de ce dimanche, s’émerveille devant la foi d’une Cananéenne, qui n’était pas membre du Peuple de Dieu : « Ta Foi est grande, que tout se fasse pour toi comme tu le veux ! ». Cet évangile actualise la prophétie d’Isaïe : Dieu écoute et exauce la prière des hommes qui obéissent à la Loi naturelle. Benoît XVI, en invitant les hommes qui croient en Dieu à venir à Assise prier pour la paix, sait que Dieu écoute et exauce la prière des hommes de bonne volonté. Le respect pour les autres religions ne signifie pas que toutes les religions se valent. Une seule a été fondée par le Fils de Dieu incarné : la religion chrétienne, qui est l’accomplissement de la religion juive. Mais beaucoup de non prient Dieu en étant de bonne foi. Nous devons les aider, en imitant Benoît XVI, à rechercher la Vérité et à y adhérer dans la Personne de Jésus, la Voie, la Vérité et la Vie. Mais il faut beaucoup prier, souffrir et offrir !

En ce 14 août, nous prions Saint Maximilien Kolbe, surnommé « le fou de Notre-Dame ». Jean-Paul II a eu la grande joie de le canoniser. Ce grand saint polonais a généreusement accepté la couronne blanche de la pureté et la couronne rouge du martyre que la Sainte Vierge lui proposait. A la suite des grands Saints, qui ont aimé et fait aimer la Vierge Marie, il a aidé ses contemporains à aller à Jésus par Marie. Que n’aurait-il pas fait pour la Sainte Vierge ? Sans connaître le japonais, il est parti en mission au Japon et a réussi à conquérir à l’Immaculé un grand nombre de Japonais. Il a vécu les dernières semaines de sa vie au camp de concentration d’Auschwitz. Il a aidé beaucoup de prisonniers à ne pas se décourager et à ne pas se révolter contre Dieu. Il a pris la place d’un condamné à mort dans le terrible bunker de la faim. Grâce à lui, tous ses compagnons sont morts de faim dans la dignité. La Vierge Marie est venue le chercher, le 14 août, la veille de son Assomption. Demandons à St Maximilien de mieux préparer la Fête de l’Assomption en menant le combat olympique de la pureté et en étant en notre monde actuel les témoins de l’amour dans la vérité, par Jésus, avec Jésus et en Jésus.

Nous vous invitons encore à beaucoup prier en cette semaine pour les JMJ de Madrid et pour Benoît XVI. Profitez de ce temps de vacances pour mieux connaître les écrits de ce Grand Pape afin de lui faire une totale confiance. Soyons fidèles à la dévotion aux trois blancheurs.