En cette semaine où l’on rappelle le Jugement universel, il est important de redire avec clarté l’enseignement de l’Eglise sur les fins dernières. Il est évident que Dieu veut que tous les hommes soient sauvés. Il est évident que nous avons donné notre vie pour le salut des âmes et qu’à la suite de Mère Marie Augusta et du Père nous désirerions collaborer avec Jésus au salut des âmes, au salut de toutes les âmes. Mais il est évident aussi que Dieu a donné aux hommes une liberté qu’Il ne peut absolument pas contraindre. La liberté, disait Mère Marie Augusta, a été le plus beau don de Dieu aux âmes fidèles, l'arme la plus redoutable pour les autres.

En cette année de la Foi, aidons nos contemporains à bien user de leur liberté et à bien comprendre ce qu’est la véritable liberté. La vraie liberté, en effet, ne consiste pas à choisir le mal, à assouvir toutes ses passions. Cela est au contraire l’esclavage de la passion, de la chair, du démon. La liberté, c’est imiter Jésus, imiter la Vierge Marie, imiter les saints dont parle l’Apocalypse d’aujourd’hui en faisant le choix du Bien, le choix de la Vérité.