La Vierge Marie, dans le mystère de la Visitation, révèle elle aussi qu’elle veut pleinement vivre son existence comme un «être pour les autres». Après avoir reçu Jésus en elle, que fait-elle ? Elle ne se replie pas dans son petit bonheur égoïste, elle ne se réjouit pas dans la «prison de son moi» d’avoir été choisie par Dieu. Elle part en toute hâte rencontrer sa cousine Elisabeth. Pourquoi part-elle ? Pour répondre à un appel de l’Esprit-Saint, qui la pousse à porter Jésus à Jean-Baptiste. Être consacré, c’est donc entrer dans la dynamique du don selon Jésus et la Vierge Marie. Cette dynamique, Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus l’a bien comprise : aimer, c’est tout donner et se donner soi-même. Mère Marie-Augusta a vécu intensément ce don d’elle-même à la suite du Cœur de Jésus : se donner, c’est le besoin de l’amour ! Priez afin que nous soyons davantage donnés ! Que cette année de la vie consacrée soit une année de vrai renouveau et de rajeunissement des consacrés dans le don et dans la joie.

Puisse Notre-Dame des Neiges obtenir à tous ceux qui la prieront à Saint-Pierre, en ce prochain samedi 13 décembre, des grâces de don joyeux. Nous vivons un temps de grande crise, c’est vrai, mais ce temps peut devenir un temps de grandes grâces si tous les consacrés, par le don généreux de leur personne à la suite de la Bse Térésa, entraînent leurs frères et sœurs baptisés dans l’amour, don désintéressé. Rivalisons d’amour avec Jésus Lui-même et ne nous lassons pas de nous donner et de nous dévouer. Alors, en avant pour hâter, malgré nos faiblesses, avec nos frères et sœurs, le triomphe du Cœur immaculé de Marie !