Extraits de l’homélie de Père Bernard Domini pour le dimanche des Rameaux 2010

Le 29 mai 1994, Jean-Paul II avait déclaré au cours de la prière de l’angélus après un séjour prolongé à l’hôpital : « Comprenez pourquoi le Pape souffre ! Le Pape devait souffrir, de même qu’il a dû souffrir il y a 13 ans, de même a-t-il dû souffrir cette année. J’ai médité, j’ai repensé à nouveau à tout cela pendant mon hospitalisation. Et j’ai compris que je dois faire entrer l’Eglise du Christ dans le troisième millénaire par la prière, par différentes initiatives, mais j’ai vu que cela ne suffisait pas : il fallait l’y faire entrer avec la souffrance, avec l’attentat d’il y a treize ans et avec ce nouveau sacrifice. Pourquoi maintenant, pourquoi en cette année, pourquoi en cette Année internationale de la Famille ? Précisément parce que la famille est menacée, la famille est agressée. Le Pape doit être agressé ; le Pape doit souffrir, pour que chaque famille et le monde entier voient que c’est un Evangile supérieur, dirais-je : l’Evangile de la souffrance, avec lequel il faut préparer l’avenir, le troisième millénaire des familles, de chaque famille et de toutes les familles ».