"Quand Marie a jeté ses racines dans une âme, elle y produit des merveilles de grâce qu'elle peut seule produire parce qu'elle est , seule, la Vierge féconde qui n'a jamais eu, ni n'aura jamais sa semblable en pureté et en fécondité. Marie produit, avec le Saint Esprit la plus grande chose qui ait été et sera jamais, qui est un Dieu-Homme, et elle produira conséquemment les plus grandes choses qui seront dans les derniers temps. La formation et l'éducation des grand saints lui est réservée car il n'y a que cette Vierge singulière et miraculeuse qui peut produire, en union avec le Saint Esprit, les chose singulières et extraordinaire." (Vraie dévotion 35)

La dévotion à Marie ne nuit-elle pas au culte rendu à Jésus?

"On se consacre à la Très Sainte Vierge comme au moyen parfait que Jésus Christ a choisi pour s'unir à nous et nous unir à lui" "Oh, qu'on glorifie hautement Dieu en se soumettant à Marie, à l'exemple de Jésus" D'ailleurs, "le prore de la Sainte Vierge est de nous conduire sûrement à Jésus Christ, comme le propre de Jésus Christ est de nous conduire sûrement au Père"

Et le Chapelet?

"Je ne sais comment cela se fait, ni pourquoi, mais cela est pourtant vrai et je n'ai pas vu meilleur secret pour connaître si une personne est à Dieu que d'examiner si elle aime à dire l'Ave Maria et le chapelet. Je dis : elle aime, car il peut arrive qu'une personne soit dans l'impuissance naturelle ou même surnaturelle de le dire, mais elle l'aime toujours et elle l'inspire aux autres "

Alors, à la suite de tous les saints, dont ce fervent du rosaire que fut le bienheureux Jean Paul II, redisons très souvent à cette mère si tendre notre amour filial...
Et pour que cette pratique ne soit pas qu'extérieure, demandons lui de conformer toutes nos actions selon sa sainte volonté, et celle de son Fils. Si nous lui demandions plus souvent son avis avant d'agir? Notre vie ne changerait-elle pas?
Vivre pour faire plaisir à la Très Sainte Vierge et à Notre Seigneur, n'est-ce pas là la sainteté?